font_left.png font_right.png
info

En direct du Club

CavigalTV

Partenaires

logo partenaire city sport

logo partenaire randstad

logo partenaire peradotto publicité

logo partenaire métropole Nice cote d'azur

logo partenaire conseil général

logo partenaire motos Deschamps

logo partenaire région PACA

logo partenaire Groupama

logo partenaire Cofely Ineo Com

André COSTES

Andre COSTES

André COSTES

Etre d'exception, Résistant, Prisonnier en 40, Evadé en 42 il rejoint Londres, Parachuté en FRANCE en 44, il accomplit de nombreux faits d’armes, Arrêté par la Gestapo puis Déporté.

Après avoir été employé des Postes, il fut un éminent Journaliste Sportif à FRANCE SOIR, il disparut tragiquement, lors d'un reportage sur la Baie de Saint Tropez prise par la glace. On lui doit de nombreux articles, très élogieux sur le CAVIGAL, et, il a eu l'idée du " Ballon d'Argent “.

Un an après sa mort le CAVIGAL reçu une lettre très émouvante de Monsieur René DUNAN Grand Journaliste à FRANCE SOIR, en voici un extrait :

Je n'appartiens pas au Cavigal. Mais nous avions l'habitude Lui et moi de dire : Ce qui est à toi est à moi.

Le Cavigal c'était sa chose, c'était une partie de lui même. Il aimait, ce Cavigal, comme je l'aimais Lui.

Il y a un an déjà que nous L'avons perdu, vous et moi. Il est mort, vous vous souvenez comme il avait vécu. Avec ce panache serein et modeste qui faisait son charme et irradiait sa personnalité. Lui, c'était André COSTES, votre Président et mon Ami.
Un Président comme on en fait plus d'autre et un Ami comme je n'en trouverais plus.

Hier, aujourd'hui et demain, je dirai, en parlant d'André COSTES : Il a travaillé pour moi !

A moi, son ainé, celui qui fut votre Président m'a donné des leçons. Il m'a appris le culte de son prochain, la modestie et l'utilisation de la volonté.

Dans un monde tourmenté, ou les mauvais sont parfois plus nombreux que les bons, il n'a su voir que les derniers. Devant un monde, ou l'on sacrifie trop à la gloriole, aux honneurs apparents, aux compliments faciles, aux succès recherchés, il a répondu avec une désinvolture qui passait pour de l'indifférence .J'ai la prétention d'avoir été son Ami avec un grand " A " et j'en prends à témoin sa femme Meyti et son frère Michel .
Eh bien ! André COSTES a constitué le reportage le plus difficile de ma carrière. Présent à son retour à Paris, présent à son mariage, j'ai mis dix ans pour connaitre ses faits d’armes, sa conduite admirable. Heureusement pour moi, j'avais dés la première minute, décelé son cœur.

Quand à sa volonté, source du courage qui lui valut ces décorations dont il ne se parait jamais, il l'a surtout manifesté le jour ou il accepta de prendre la Présidence du Cavigal. Il lui eut été facile de parader dans un grand club. On se battait pour avoir André COSTES et son beau sourire avec soi. Presque au fur à mesure, il me communiquait ces offres.

Puis, un beau matin, c'était lors d'un tour de Lombardie, dans la chambre que nous partagions à " L'Albergo Andreola " à Milan, il me dit : Tu sais René nous allons être concurrents. Je blêmis, je l'avoue, car je songeais avant tout à un problème professionnel. Mais toujours souriant et espiègle, il me rassura : tes jeunes de l'AS Cannes n'ont qu'à bien se tenir, car maintenant, je vais m'occuper du Cavigal.

André COSTES était souriant certes, mais il n'était pas communicatif. Il aimait le Midi, mais il n'agissait pas comme un méridional. Il se contentait d'agir. Tout simplement dans l'ombre.

Les jeunes du Cavigal se doivent de suivre l'exemple de leur Président.

René DUNAN

Retour à l'historique